lutter contre les SPAMS

Le problème:

Les spams sont principalement des emails commerciaux envoyés par des sociétés ayant achetés des listes d’adresses email. Un très faible pourcentage de destinataires va répondre à l’email, cliquer sur un lien, faire un achat. La loi oblige l’expéditeur d’une lettre d’information à mettre un lien permettant de se désinscrire automatiquement. Cela marche parfois… Lorsque vous vous désinscrivez ainsi, vous confirmez en fait la validité de votre email. Et vous augmentez le risque d’être spammé par des spammeurs indélicats dont les serveurs sont situés hors de portée de la loi. Les grandes sociétés vendant sur Internet n’envoient en général des emails commerciaux qu’à partir de sociétés tiers spécialisées ayant leur propres domaines et leurs serveurs. Ils externalisent le risque d’être bloqué et listé comme spammeur. Les sociétés spécialisées dans l’envoi de newsletter utilisent des groupes de serveurs avec des adresses Internet différentes. Une description plus complète est visible sur Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Spam

Méthodes anti-spams:

1 – Par l’utilisateur:

  • éviter de communiquer son adresse email
  • avoir plusieurs adresses email
  • enregistrer un domaine réservé à la création d’adresses email « jetables » vous permettant ainsi d’avoir une infinité d’adresses email. Exemple: enregistrement de mondomaine.com. Puis utiliser lors de chaque inscription dans un site une nouvelle adresse email créer à partir  de la date et du nom du site. Exemple: 2012-01-21-groupon.fr@mondomaine.com
  • utiliser un logiciel de courrier configuré en « IMAP » pour ne recevoir que les en-têtes d’emails et de pouvoir le trier avant de les récupérer

2 – Par l’hébergeur:

  • abonnement à des services indiquant les listes d’adresses IP « black listées permettant de refuser la connexion aux spammeurs connus.
  • technologie « greylisting » refusant le premier email envoyé par un serveur non listé, les spammeurs en général ne renvoie pas l’email, alors que les serveurs normaux renvoie une seconde fois l’email. Ensuite, le serveur émetteur étant listé, tout email suivant passe de suite.
  • technologie DKIM: DKIM (DomainKeys Identified Mail) est une norme d’authentification fiable du nom de domaine de l’expéditeur d’un courrier électronique. Elle constitue une protection efficace contre le spam et l’hameçonnage.